Roumanie au hasard des rencontres

19 juillet 2004

Nouveau / Nou

http://laurentfoto.blogspot.com

Posté par dacia à 21:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]


25 juin 2005

La route est un spectacle


ma_dacia3Un sac de pommes de terres, un carton débordant de griottes ou un monticule de pastèques devant une maison ; Un peu plus loin, ce sont des morceaux de gouttières, des pièces de Dacia ou encore la série complète des nains de jardin (amis fidèles de blanche-neige) qui incitent les automobilistes à faire un arrêt. Dans la plaine ou en montagne, autour des villes ou en pleine campagne, partout ce chapelet interminable de petits marchands. En Roumanie, la route est un spectacle.

ma_dacia_et_le_foin3Au volant d’une superbe Dacia jaune (année 1974) achetée sur le marché automobile de Brasov en échange de 13 250 000 lei, j’ai sillonné les routes de la région mais, très vite, je me suis aperçu que la liste des défections ne me permettrait pas de m’aventurer au delà des Carpates. Pas de photographie donc du sud de la Roumanie, peu de photographies du nord du pays ou de la Moldavie mais, simplement "au hasard des rencontres", une série de clichés sans fil conducteur particulier. Rencontres avec une lumière, un paysage mais surtout rencontres avec les enfants, les hommes et les femmes qui font ce pays au quotidien.Bien sûr, il ne faut pas se voiler la face, le pays est encore convalescent. La corruption y est toujours un sport très largement pratiqué. Les lourdeurs de l’administration, sclérosée et sous équipée, sont parfois difficiles à comprendre. L’arrogance des nouveaux riches qui ont pris le modèle ultra-libéral anglo-saxon comme repère ultime est parfois insupportable. Mais ce pays complexe, présentant de multiples facettes, est beau de sa diversité, avec parfois cette impression que le temps s’est arrêté, l’impression de vivre dans un pays vacances toute l’année car il y a toujours des enfants dans les rues, dans les parcs des villes, au pied des blocs. Un pays à deux vitesses (voire trois ou quatre). Un pays où beaucoup s’entassent dans des bus crasseux tandis que d’autres affichent de superbes berlines. Un pays où le téléphone portable côtoie la montre à gousset. Un pays où le baise main est encore d’actualité mais où déjà la culture coca-cola, nike et mac-donalds est largement implantée. La Roumanie est une poche latine où il se passe toujours ce que vous n’avez pas prévu. Un pays à parcourir au petit bonheur la chance. A chaque virage une nouvelle surprise.

file26396


Allez ! Je vous emmène à bord de mon bolide jaune. Vous y verrez un village saxon qui semble se dérouler sans fin sous nos yeux. En levant la tête nous pouvons apercevoir ce couple de cigognes fidèle au poste chaque été tandis que les premières pentes des Carpates se dessinent au loin. Vous pourrez découvrir un vieux paysan qui garde sa vache dans le jardin et les enfants du village qui sont déjà de retour de l’école. Vous croiserez une grosse berline allemande qui s’apprête à dépasser une charrette tandis qu’au bout de la ligne droite, un énorme nuage de fumée s’échappe d’un bus poussif. Vous verrez également un cycliste droit comme un I qui traverse notre champs de vision pendant que, sur le flanc de la montagne, une équipe de faucheurs est au travail. Vous apercevrez peut-être un troupeau de mouton qui descend des alpages, des chevaux en liberté, des colonies d’oies traversant la rivière, bref une véritable ménagerie à ciel ouvert. Vous découvrirez également une route chaotique truffée de nids de poules qui s’enfonce dans une gorge étroite. Une route qui devient un terrain de jeu pour les mômes quand l’hiver transforme le bitume en glace. La Roumanie c’est aussi une richesse culturelle évidente, un profond attachement à la religion, un peuple respectueux des traditions mais qui cherche également sans cesse à s’ouvrir vers l’autre. La Roumanie c’est enfin (et j’aurai envie de dire surtout), des gens accueillant qui ne s’arrêtent jamais de parler ou alors c’est pour avaler une gorgée de Tuica, de bière ou déguster un café à la turque. Des gens qui parlent si vite, si fort. Des gens qui rient, des gens qui pleurent, qui chantent, qui se plaignent. Des gens qui s’engueulent et qui se réconcilient très vite...Vous avez déjà compris que ce blog n’est surtout pas une présentation exhaustive et objective de la Roumanie. Vous n’y trouverez pas non plus de descriptions touristiques du pays (Il y a de très bon guide pour ça). Il s’agit davantage d’une suite de rencontres "au fil des saisons". Rencontres insolites ou rencontres de tous les jours qui, je l’espère, vous donneront envie de prendre ou re-prendre la route vers ce pays où il peut se passer d’un instant à l’autre ce que vous n’auriez jamais osé imaginer.Allez ! Fini les longues phrases. Je vous invite désormais à effeuiller dans l'album photo quelques aspects de ma Roumanie intime "au hasard des rencontres".

Laurent


Posté par dacia à 00:18 - Commentaires [26] - Permalien [#]

12 juillet 2005

musique

La musique des albums photos (diaporamas) est tirée des albums du "Taraf des Haidouks" originaires de Clejani et de la fanfare "Ciocarlia" de Zece Prajini.

Posté par dacia à 14:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 avril 2008

Romania, o coincidenta de intamplari

In Romania , strada este un spectacol. Sac de cartofi, cutii de carton pline de visine sau munti de pepeni verzi se succed pe marginea stazilor in functie de anotimp. In spatele lor, putin mai departe bucati de scocuri, piese de Dacia sau o serie completa de pitici( prieteni credinciosi ai Albei ca Zapada) care incita pe automobilisti sa faca o oprire. In plina zona montana, in jurul oraselor sau in zona de tara, peste tot intalnesti acest sirag interminabil de mici vanzatori.

La volanul unei superbe Dacii galbene ( fabricatie 1974) cumparata intr-o piata de automobile din Brasov in schimbul sumei de 13 250 000 lei, m-am lansat pe starzile din zona dar curand mi-am dat seama ca lista defectiunilor nu-mi permite sa ma aventurez dincolo de Carpati! Deci, nici o fotogarfie din sudul Romaniei, putine fotografii din nordul tarii sau din Moldova. Sunt fotografii facute pur si simplu din coincidenta de a intalni  fapte sau imagini marcante, o serie de clisee fara o tema specifica. O atmosfera luminoasa, deosebita, un peisaj, copii, barbati si femei surpinsi in viata de zi cu zi a acestei tari sunt subiecte de fotografie.

Bineinteles nu trebuie sa ne ascundem fata, tara este inca covalescenta, coruptia este inca un sport des pacticat. Greutati administrative, un aparat sclerozat sau subechipat sunt unerori greu de inteles. Aroganta noilor imbogatiti deveniti model ultraliberal sunt uneori greu de suportat. Dar tara este complexa si frumoasa in acesta mare diversitate nuantata, cu impresii de timp care s-a oprit sau impresii de vesnica vacanta. In orice moment poti intalni copii pe strazi, in parcuri sau la scarile blocurilor. O tara cu doua viteze (sau pote trei sau patru). O tara unde o parte din locuitori se inghesuie in autobnuze aglomerate in timp ce altii afiseaza superbe berline. O tara unde telefonul mobil se intalneste in orice buzunar. O tara unde pupatul mainii este inca de actualitate dar unde coca-cola, nike si mac-donald   sunt bine integrate in peisaj.

Romania este o insula latina unde se intampla mereu intamplari neprevazute. O tara a calatoriei in virtutea norocului si a placerii. La fiecare viraj te poate astepta o surpriza. Sate de arhitectura saxona care par sa nu aiba sfarsit. Ridicand capul  poti vedea cuiburi de berze care in fiecare an se intorc la acelasi cuib, prioiectate pe fundalul Carpatilor care deseneaza peisajul. Puteti descoperi batrani care pazesc vaca in gradina lor sau copii care vin de la scola in grupuri galagiaose. Puteti intalni  masini de marca germana care se aventureaza in depasirea carutelor pe linie continua in intampinarea unui autobuz care reduce vizibilitarea cu dara de fum din teava de esapament. Puteti vedea peisaje unde un biciclist deseneaza un “l” pe campul din fata ochilor si de partea cealalta un versant muntos cu o echipa de cosasi aplecati in cosele care taie iarba. Puteti intalni o turma de oi care coboara de la munte ocupand toata strada sau cai liberi care pasc pe marginea drumului. Puteti intalni gaste care trec peste srtada sa ajunga la rau, altfel zis, o adevarata ferma deschisa pentru toti in plina strada. Soselele pot deveni foarte stramte din cauza gropilor care ocupa cel putin jumatete din carosabil sau din cauza vecinatatii muntelui in locul de traversare. O strada poate fi si un loc de joaca pentru copii, in zilele inghetate de iarna ea se transforma in patinoar. Romania este insa si o mare bogatie culturala, cu un mare atasament la religia sa, cu un popor atasat la traditiile lui dar care este in egala masura deschis catre lume,dornic sa cunoscsa si sa primesca de la altii. Romania este in sfarsit ( si as vrea sa spun mai ales), un mare grup de oameni primitori care au tot timpul ceva de spus, se opresc din vorbit doar pentru un pahar de tuica, de bere sau de cafea.  Oameni care vorbesc repede si tare. Oameni care rad, plang, se plang, canta si se incanta prin vorbe rostite cu inflexiuni muzicale. Oameni care se certa si care se impaca imediat.... Iata cateva imagini din Romania mea intima presarata cu ipostaze insolite sau cu aspecte cotidiene pe care le-am exprimat cu speranta de a va trezi interesul de a calatori in acesta tara unde se poate intampla la orice pas intamplari pe care n-ati fi putut niciodata sa vi le imaginati.

Posté par dacia à 11:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]